Dominique Meeùs
  Dernière modification le   
retour à la table des matières — à l’index — à la page environnement

Panneaux photovoltaïques

Table of contents

Cellules et panneaux

Dans l’effet photovoltaïque35, des photons arrachent des électrons à un matériau, généralement un semi-conducteur à base de silicium. Dans une cellule, le dispositif empêche l’électron de reprendre directement sa place, ce qui crée un courant si la cellule est intégrée dans un circuit. Le rayonnement est ainsi transformé directement en électricité.

Les cellules produisent du courant continu. La tension dépend du courant. Un panneau regroupe des cellules interconnectées, sur environ 1 m². Les cellules sont généralement montés en série pour donner au panneau une tension de sortie dans les 12 V. Un onduleur transforme le courant continu en courant alternatif et un transformateur (éventuellement intégré à l’onduleur) élève la tension à la tension du réseau domestique.

Dans une installation autonome, il faut une batterie tampon pour assurer la continuité.

Investissement

Exemple : parc de panneaux sur le toit du bâtiment du TIR au port de Bruxelles. Capacité de pointe de 1,2 MW, 2,2 millions d’euros. (Brussel deze week, 4‑10‑2012, p. 11 et toute la presse.) En Belgique, dans le cas d’un positionnement optimal (35° de l’horizontale, plein sud), il faut compter 11 % de la puissance crête, ce qui donne 20 millions d’euros le MW réel.

Le projet Terranova de Zelzate (www.terranovazelzate.be) fait 15 MW crête, mais il ne semble pas qu’on ait publié son coût. L’entreprise fondée s’appelle Terranova Solar. Le Nieuwsblad du 2-12-2011 parle de 13 GWh par an, ce qui correspond bien à un facteur de charge de l’ordre d’un dixième.

Notes
35
Observé en 1839 par A. E. Becquerel, expliqué par Albert Einstein en 1905.
Dominique Meeùs. Date: 2012-…