Dominique Meeùs
Dernière modification le   
retour à la table des matières — à l’index — à ma page de départ

Mate comme bureau sur un Ubuntu 14.04 minimal.

On a annoncé que les paquets de Mate seraient dans les dépôts officiels d’Ubuntu 14.04. Mate apparaîtrait comme une session au choix. On aurait donc ainsi une installation ordinaire d’Ubuntu (Unity), avec une session plus classique en option. Ce pourrait être une solution satisfaisante et robuste à la fois. Mais il n’y a pas encore une session Mate complète. On ne peut donc pas juger. Wait and see.

On pourrait installer Linux Mint Mate, mais si on se sent plus en sécurité avec l’Ubuntu pur, on peut installer Mate sur Ubuntu. Si on n’est pas du tout intéressé par Unity et qu’on ne veut pas alourdir son système, on peut se combiner un Ubuntu seulement Mate, à partir d’une installation serveur.

J’ai essayé les instructions données pour Ubuntu 12.04 sur le blog Beware Here Be Musings. Avec Google, on trouve plusieurs sites qui ont repris cette idée pour 14.04. J’ai fait l’essai et j’ai deux impressions négatives :

  1. Chez moi, LightDM n’a jamais voulu fonctionner. Je ne sais pas pourquoi. J’ai un peu cherché puis, à cause de ce qui suit, j’ai abandonné.
  2. Une distribution comme Ubuntu (Desktop) est pleine de petites applications qui facilitent la vie de l’utilisateur. C’est l’objectif même de cette distribution : mettre Debian à la portée de tous ; rendre ainsi Linux en mesure de concurrencer les monopoles que sont Apple et Microsoft. Prendre un serveur tout nu et construire un bureau demande, ou bien des exigences minimales, ou bien beaucoup de travail et de compétence. J’ai compris ça avec mon portable sans connecteur Ethernet. L’installeur du serveur est capable de se connecter à Wifi, mais le serveur non. J’ai un adaptateur USB-Ethernet non reconnu au démarrage. Que ce soit câble ou radio, j’ai dû beaucoup apprendre sur le réseau en ligne de commande avant même d’installer Mate ou quoi que ce soit. Cela étant fait, le bureau Mate installe quelques fonctionnalités, mais il restait beaucoup à faire. J’ai compris que dans mon cas il valait mieux partir d’un Ubuntu complet, ce que j’ai fait avec Flashback et Nemo.
Dominique Meeùs . Date: 2011… 2016