Dominique Meeùs
Dernière modification le   
retour à la table des matières — à l’index — à ma page de départ

gedit

Comme je suis très habitué à Bluefish et que j’ai accumulé une abontante hiérarchie de snippets, en particulier pour TEI, je n’utilise gedit que pour des textes simples élémentaires. Cependant, on peut enrichir énormément les fonctionnalités de gedit en installant et en activant (ou non) certains greffons ou plugins. (Installer pour cela le paquet gedit-plugins.)

J’ai découvert ainsi le plugin Draw Spaces ou Indicateur d’espaces qui me sert à visualiser les tabulations qui sont essentielles dans les glossaires d’OmegaT. Lorsque dans les Édition/Préférences de gedit on ouvre la liste des greffons, on se positionne sur Indicateur d’espaces et on a alors un bouton Préférences pour les options de ce greffon, où l’on peut choisir ce qui sera affiché ou non.

Dans le thème de base de gedit, Draw Spaces affiche les tabulations (et autres) en gris très pale. Si la position de la tabulation fait qu’elle se réduit à presque rien en largeur, c’est encore moins visible. On pourrait chercher un thème qui donne d’autres couleurs, ou créer son propre thème, mais je ne voulais pas changer tout. J’ai appris qu’on pouvait simplement copier le dossier /usr/share/gtksourceview-3.0 dans son dossier personnel : cp -ar /usr/share/gtksourceview-3.0 ~/.local/share. Dans ~/.local/share/gtksourceview-3.0/styles, j’ai édité le fichier classic.xml en y écrivant :

<style name="draw-spaces" foreground="#red"/>
Dominique Meeùs . Date: 2011… 2017