Dominique Meeùs, retour au sommaire Linux
Dernière modification le  

Voir aussi un journal d’installations plus anciennes, avec solution de certaines difficultés rencontrées

Installation

Après l’installation

De Debian, Ubuntu hérite la gestion tout à fait supérieure des paquets de programme et de leur dépendances. Cela se fait de manière graphique avec Synaptic. On peut dans Synaptic changer les dépots et il y a même un dispositif de recherche du dépot le plus rapide. (Le résultat est assez dépendant des conditions momentanées et on peut préférer mettre une fois pour toutes un dépot national costaud.) On peut aussi changer les dépots en dehors de Synaptic par Système/Administration/Sources de logiciels. On peut aussi éditer directement le fichier /etc/apt/sources.list. Mieux, on peut réserver sources.list aux dépots standard et mettre des fichiers du genre bidule.list dans le dossier /etc/apt/sources.list.d pour des dépots liés à des logiciels particuliers.

De manière générale, j’active les dépots Main, Universe, Restricted, Multiverse et Partner. De plus en plus de choses sont dans les dépots Ubuntu. Avant d’installer à partir d’un dépot exotique ou en copiant directement des fichiers binaires ou en compilant des sources, vérifier soigneusement que ce n’est pas déjà dans les dépots. C’est vrai non seulement de logiciels autonomes, mais aussi d’extensions de Firefox ou d’OpenOffice.org

Après une installation standard Ubuntu Desktop, j’installe en plus les paquets suivants.

Usage général, bureautique

Pour l’édition et la gestion de sites, pour la connectivité

Pour l’administration d’Ubuntu

Retour en haut de la page