Dominique Meeùs
Dernière modification le   
retour à la table des matières — à l’index — à ma page de départ

Mémoire de masse USB

En Linux, une mémoire de masse USB (USB Mass Storage) est traitée comme un disque scsi. Si vous avez les modules qui supportent scsi et USB, vous pouvez voir les disques, clefs, caméras USB comme /dev/sda, sda1 ou autre sd… (À partir de Hoary, 5.04, Ubuntu monte automatiquement les mémoires USB. De plus, gThumb ou autre propose de regarder les photos.)

Appareil de photo digital

J’ai acheté un Nikon Coolpix SQ en promotion. Il stocke les photos (en format jpeg) dans une carte Compact Flash qui est gérée comme une mémoire de masse USB standard. L’appareil de photo formate sa carte en format vfat (FAT 32 des Windows 9x et suivants). Il est fourni avec une station de base que l’on raccorde au secteur (elle recharge la batterie de l’appareil) et à l’USB de l’ordinateur. Pour la mémoire de masse USB, il faut que le noyau supporte SCSI et USB (ou que les modules correspondants soient chargés). Chercher "USB mass storage" avec un moteur de recherche. Une mémoire de masse USB apparaît alors comme un disque SCSI. Chez moi, c’est /dev/sda. Dans /etc/fstab :

/dev/sda  /cam  vfat  noauto,user,rw  0  0 

Quand l’appareil de photo est raccordé à sa station de base et allumé, j’ai bien un dispositif /dev/sda et je peux monter /cam que je peux lire et écrire. Ne pas oublier de démonter le volume puis d’éteindre l’appareil. En outre, ma machine ne démarre même pas si l’appareil de photo est raccordé et allumé. Avec des versions récentes d’Ubuntu, tout ça se fait tout seul.

Dominique Meeùs . Date: 2011… 2017