Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Louis Ségal, Principes d’économie politique : versions, table des matières, index des notions — Retour au dossier marxisme

La décomposition du communisme primitif

Le facteur qui inaugura la désagrégation du régime communiste primitif, ce fut la domestication des bêtes et l’évincement de la chasse par l’élevage. Pour la première fois, ce dernier fut introduit parmi les tribus qui habitaient des territoires riches en pâturages (principalement près des grands fleuves du sud-ouest de l’Asie, aux Indes, dans les bassins de l’Amou-Daria et du Syr-Daria, du Tigre et de l’Euphrate). L’élevage fut pour ces tribus une source permanente de lait, de viande, de peaux et de laine. Les tribus pastorales avaient des objets d’usage dont étaient privées les tribus non pastorales. L’introduction de l’élevage marqua donc la première division sociale du travail.

Avant, le troc entre les différentes tribus portait un caractère purement accidentel et ne jouait aucun rôle dans la vie des tribus et des clans. La division du travail entre les tribus pastorales et les autres inaugura le troc régulier entre elles.

Un autre pas en avant dans le développement des forces productives c’était l’apparition de l’agriculture (d’abord l’horticulture et ensuite la culture des céréales) qui créa une source permanente d’aliments végétaux. L’invention du métier à tisser qui date de cette époque permit de confectionner p. 12des étoffes, des vêtements de laine. Ultérieurement, les hommes apprirent à fondre le minerai métallique, le cuivre et le plomb (l’extraction du fer fut découverte plus tard) et à fabriquer des outils, armes et poteries en bronze.

Date: 2008-2014