Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Louis Ségal, Principes d’économie politique : versions, table des matières, index des notions — Retour au dossier marxisme

Le capital constant et le capital variable

La valeur des moyens de production ne varie pas dans le procès de la production ; elle est constante. Les moyens de production ne sont que les conditions matérielles de l’accroissement de la valeur. La seule source d’accroissement de la valeur du capital est la force de travail. Seule la partie du capital dépensée pour l’achat de la force de travail subit un accroissement. Cette partie du capital varie et s’accroît dans le procès de la production. C’est une grandeur variable.

C’est pourquoi la partie du capital dépensée pour l’achat des moyens de production est appelée par Marx la partie constante du capital ou, plus brièvement, le capital constant et la partie du capital dépensée pour l’achat de la force de travail, la partie variable du capital, ou plus brièvement, le capital variable.

Le fait que le capital se divise en capital constant et capital variable a été découvert par Marx. Les économistes bourgeois le nient. Ils ne connaissent que la division du capital en capital fixe et capital circulant.

Date: 2008-2014