Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Louis Ségal, Principes d’économie politique : versions, table des matières, index des notions — Retour au dossier marxisme

La diminution relative du capital variable

L’accumulation par la croissance de la composition organique du capital et la centralisation qui lui est consécutive ont pour effet la diminution relative du nombre des ouvriers occupés. Pour s’en bien rendre compte, reprenons les exemples précédents.

Le capital de 6 000 francs, qui se compose de 3 000 francs de capital variable et de 3 000 francs de capital constant, a produit une plus-value de 3 000 francs dont 2 000 sont convertis en capital. Supposons que la composition organique de l’ancien capital (6 000 francs) ne change pas, mais que la composition organique du capital additionnel change, que celui-ci se compose non de mille francs de capital constant et de mille francs de capital variable, mais mettons de 1 250 francs de capital constant et de 750 francs de capital variable. Cela veut dire que le capital additionnel de 2 000 francs occupe maintenant moins d’ouvriers que si sa composition organique restait inchangée. Le capital variable a subi un accroissement absolu (de 3 000 à 3 750 francs), mais il a subi une décroissance relative puisqu’il forme dorénavant une part moins grande de l’ensemble du capital (qui comprend 53 % de capital constant et 47 % de capital variable).

Lorsque les vieux moyens de production seront usés et remplacés par d’autres, ce remplacement se fera de manière que la composition organique de l’ancien capital se trouvera relevée. Admettons qu’il se décompose désormais en 3 250 francs de capital constant et en 2 750 francs de capital variable. Cela prouve qu’il occupe maintenant un nombre moindre d’ouvriers qu’auparavant. Le capital tout entier se composera désormais de 4 500 francs (3 250 francs + 1 250 francs) de capital constant et de 3 500 francs (2 750 francs + 750 francs) de capital variable. Ici, le capital variable s’accroît dans une proportion encore moindre que dans le cas où s’opère le relèvement de la composition organique du capital additionnel seulement.

p. 133

En augmentant d’étendue, de concentration et d’efficacité technique, les moyens de production sont de moins en moins des moyens d’occupation de l’ouvrier… D’une part, le capital additionnel formé dans le cours de l’accumulation attire donc, proportionnellement à sa grandeur, des ouvriers de moins en moins nombreux. D’autre part, le capital ancien, périodiquement reproduit dans une composition nouvelle, repousse de plus en plus les ouvriers qu’il occupait autrefois. (K. Marx : le Capital, t. 4, p. 92-93.)

En produisant dans une proportion grandissante le capital, la classe ouvrière reproduit dans une proportion plus grande non seulement les moyens de son asservissement et de son oppression, mais aussi les moyens qui rendent superflues des quantités de plus en plus considérables d’ouvriers. C’est là l’une des lois les plus importantes du développement du capitalisme, loi qui est non seulement la conséquence, mais aussi la condition de ce développement et qui exerce une influence énorme sur la situation de la classe ouvrière en régime capitaliste.

Date: 2008-2014