Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Notes de lecture : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Thèses sur la question nationale

Rédigé en juin 1913. Publié en 1925. Œuvres, tome 19, p. 255‑263.

  1. Libre disposition politique.
  2. Parce que
    1. principes fondamentaux de la démocratie
    2. oppression tsariste sur un certain nombre de nations
    3. transformation bourgeoisie inachevée
    4. la Russie est l’État le plus réactionnaire de ses voisins.
  3. Par conséquent les sociaux-démocrates
    1. s’opposent à la violence contre une nation qui veut se séparer
    2. pour un vote sur la séparation
    3. contre les partis qui défendent l’oppression nationale.
  4. La social-démocratie se réserve le droit de juger dans chaque cas particulier de l’opportunité de la séparation.
  5. Contre les privilèges d’une nationalité, contre une langue « officielle ».
  6. Respect des droits des minorités nationales.
  7. Contre l’autonomie « culturelle ».
    1. pour l’internationalisation de la culture contre la culture « nationale »
    2. ne pas prendre en exemple un compromis autrichien
    3. l’histoire de l’ « autonomie nationale culturelle » est exclusivement réactionnaire
    4. la paix nationale résulte de la démocratie conséquente.
  8. Fusion des ouvriers de toutes les nationalités, pas de fédérations dans le mouvement ouvrier.
  9. Ces thèses sont confirmées par l’histoire du P.O.S.D.R.
  10. Actualité et urgence de la question nationale devant le nationalisme ultra-réactionnaire du tsarisme et la montée des nationalismes bourgeois.
Dominique Meeùs . Date: 1999-2017