Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Notes de lecture : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Fascicule III

P. 221 et suivantes.

L’ « économie populaire » des « amis du peuple » est une économie marchande soumise aux lois du capitalisme (p. 223‑257). Politiquement, leurs propositions sont des réformes capitalistes teintées d’un utopique retour à la terre (pp 257‑294).

Enjeu de cette polémique (p. 294, ½) : pas pour les populistes ni pour le public « cultivé » mais pour les socialistes. Nécessité d’une rupture avec les idées des démocrates (p. 294, fin). Nécessité d’une rupture avec les idées et théories petites-bourgeoises (p. 311). Celles-ci « sont incontestablement réactionnaires pour autant qu’elles font figure de théories socialistes » (p. 312).

Mots-clefs : ❦ droit démocratique, les — sont indispensables à la lutte de la classe ouvrière ❦ démocratie, la classe ouvrière doit nouer des alliances dans la lutte pour la —

« Les communistes russes […] doivent se dénommer social-démocrates et ne jamais oublier, au cours de leur activité, le rôle immense de la lutte pour la démocratie » (p. 315). Les ouvriers doivent comprendre la nécessité (p. 315, ½) de la lutte pour la démocratie et les social-démocrates doivent le leur rappeler (p. 316, ⅓;). Nécessité de l’alliance avec « le prolétariat russe des campagnes » (p. 316, haut). Un parti démocratique avec un programme démocratique est nécessaire pour une alliance (p. 317, ¾). Un pas dans ce sens est fait par le parti « Narodnoïé Pravo » (le droit du peuple), les narodopravtsy après les narodovoltsy (p. 359).

Les ouvriers doivent créer un parti ouvrier socialiste (p. 319). Les social-démocrates doivent « aider au développement et à l’organisation du mouvement ouvrier en Russie […] en une lutte cohérente de toute la classe » (p. 323, fin) parce qu’il est dans les conditions matérielles de voir l’antagonisme de classe (p. 324).

Dominique Meeùs . Date: 1999-2017