Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Notes de lecture : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Projet (ou thèses) de la réponse du Parti communiste de Russie à la lettre du parti social-démocrate indépendant d’Allemagne

Publié en mars 1920. Œuvres, tome 30, pp 348‑355.

10. Toute révolution (à la différence des réformes) signifie elle-même une crise et une crise très grave, à la fois politique et économique. Ceci indépendamment de la crise ouverte par la guerre. (P. 352.)

Le parti révolutionnaire du prolétariat a pour tâche d’éclairer les ouvriers et les paysans sur la nécessité d’affronter courageusement cette crise et de trouver dans les mesures révolutionnaires la source des forces permettant de la surmonter. Ce n’est qu’en surmontant les plus grandes crises à l’aide de l’enthousiasme révolutionnaire, de l’énergie révolutionnaire, de la volonté révolutionnaire de faire face aux plus durs sacrifices que le prolétariat pourra vaincre les exploiteurs et débarrasser à jamais l’humanité des guerres, de l’oppression capitaliste, de l’esclavage salarié.

Il n’est point d’autre issue, car l’attitude réformiste à l’égard du capitalisme a engendré hier (et engendrera inévitablement demain) le massacre impérialiste de millions d’hommes et toute sorte de crises sans fin. (P. 352‑353.)

Dominique Meeùs . Date: 1999-2017