Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Notes de lecture : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Le programme agraire de la social-démocratie russe

Mars 1902. Œuvres, tome 6, p. 105‑150.

Mots-clefs : ❦ droit démocratique, possibilité de réalisation ❦ démocratie, possibilité de réalisation

Situation des classes à la campagne. Ne pas confondre ouvriers agricoles (ce sont des ouvriers) et paysans (c’est à leur propos seulement que l’on parle de « question paysanne »). La paysannerie apparaît comme une classe par rapport à la féodalité mais elle se différencie dans la société moderne.

Martynov attaque le programme sur la « possibilité de réalisation ». Ce critère (p. 118, ½) n’est applicable qu’aux revendications de réformes immédiates, c’est-à-dire à titre d’exception.

Notre programme n’a le devoir d’être réalisable que dans le sens large et philosophique de ce mot, en sorte qu’il ne contredise par aucune de ses lettres le sens de l’évolution économique et sociale. Mais dès que nous avons défini ce sens, avec exactitude (en général et dans les détails), nous devons – nous le devons au nom de nos principes révolutionnaires et de notre devoir révolutionnaire – lutter sans cesse et absolument de toutes nos forces pour le maximum de nos revendications. Tenter d’établir à l’avance, avant l’issue définitive de la lutte, au cours même de la lutte, que nous n’obtiendrons peut-être pas tout le maximum, c’est tomber dans le philistinisme le plus pur. Les considérations de ce genre mènent toujours à l’opportunisme, quelles que soient les intentions de leurs auteurs. (P. 118, ½.)

Une revendication comme, par exemple, celle de la république, n’est-elle pas, elle aussi « problématique » dans le sens de Martynov ? Il sera plus facile encore au gouvernement de s’en tirer en réglant une petite partie de cette traite que d’honorer la traite des revendications paysannes exigeant la suppression de toutes les traces du servage. Mais cela nous importe-t-il ? Cette part du payement, bien entendu, nous l’empocherons sans interrompre pour autant notre lutte acharnée pour obtenir le payement tout entier. Il nous faut répandre plus largement l’idée que la bataille décisive entre prolétariat et bourgeoisie ne peut se livrer que sous la république ; il nous faut créer et renforcer la tradition républicaine parmi tous les révolutionnaires russes et parmi des masses aussi larges que possible d’ouvriers russes ; il nous faut par le mot d’ordre de « république » exprimer que dans la lutte pour la démocratisation du régime politique nous irons jusqu’au bout, sans regarder en arrière, et que la lutte décidera elle-même quelle part du payement, quand et comment, nous réussirons à conquérir. Il serait absurde de vouloir fixer cette part avant que nous ayons fait sentir à l’ennemi toute la force des coups que nous portons et avant que nous ayons éprouvé nous-mêmes toute la force des siens. (P. 120, bas, p. 121.)

Dominique Meeùs . Date: 1999-2017