Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Notes de lecture : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Différence de la philosophie de la nature chez Démocrite et Épicure (1841)

Karl Marx [1841], Différence de la philosophie de la nature chez Démocrite et Épicure, thèse de doctorat à l’université d’Iéna, reçue le 15 avril 1841 in absentia. Marx a eu l’intention de la publier mais ça n’a pas abouti. On publie ce qu’on a retrouvé des manuscrits. Dans Œuvres philosphiques, tome 1, Alfred Costes, Paris, 1952. En allemand Differenz der demokritischen und epikureischen Naturphilosophie, dans la Karl Marx, Friedrich Engels Gesamtausgabe(MEGA), vol. 2 : Werke, Artikel, literarische Versuche bis März 1843, Dietz, 1975 (partiellement visible en http://books.google.be/books?id=ICMIfIC_6FEC). Texte intégral en http://www.zeno.org/Philosophie/M/Marx,+Karl/Differenz+der+demokritischen+und+epikureischen+Naturphilosophie.

Mots-clefs : ❦ Épicure ❦ Lucrèce ❦ religion, renversée par Épicure

Éd. Costes, p. 71.Épicure est par conséquent le plus grand des rationalistes grecs, et c’est à lui que revient l’éloge de Lucrèce :

Alors qu’aux yeux de tous, l’humanité traînait sur terre une vie abjecte, écrasée sous le poids d’une religion dont le visage, se montrant du haut des régions célestes, menaçait les mortels de son aspect horrible, le premier un Grec, un homme osa lever ses yeux mortels contre elle, et contre elle se dresser. Ni la réputation des dieux, ni les coups de foudre, ni le ciel avec son grondement menaçant, ne l’arrêtèrent, […] Et par là, la religion est à son tour renversée et foulée aux pieds, et nous, sa victoire nous fait les égaux des cieux.

La citation de Lucrèce est extraite du De Rerum novarum I, 62-79. Marx le cite en latin. Je me suis écarté de la traduction abominable donnée par Molitor. Celle ci-dessus est en partie celle d’Alfred Ernout en 1924.

(Sur la thèse de Marx, il y a, entre autres, http://denis.collin.pagesperso-orange.fr/Epicure.htm.)

Dominique Meeùs . Date: 1999-2017