Dominique Meeùs
Dernière modification le  
retour à la table des matières

Grandeur de la valeur

Temps de travail

Références

Manuel, pp. 79-80, Le temps de travail socialement nécessaire. Le travail simple et le travail complexe.

Étude recommandée

Page 79, premier alinéa de ce passage, « La grandeur de la valeur d’une marchandise est déterminée par le temps de travail. Plus la production d’une marchandise nécessite de temps et plus sa valeur est grande. »

On a dit que la valeur, c’est le travail (abstrait) incorporé dans la marchandise. On a dit ensuite que plus de travail, c’est plus de valeur. Mais que veut dire plus de travail ? Comment le mesurer ? On ajoute maintenant que l’on mesure ce travail, et donc la valeur, par le temps de travail.

Travail socialement nécessaire

Références

Manuel, pp. 79-80, Le temps de travail socialement nécessaire. Le travail simple et le travail complexe.

Étude recommandée

Page 79, la suite (« On sait que les producteurs… ») du premier alinéa et l’alinéa suivant

Question de restitution

Pour une même marchandise, il y a des gens qui travaillent plus vite que d’autres. Est-ce que leur production a plus ou moins de valeur que celle des autres ?

Non. La valeur d’un certain type de marchandise ne se mesure pas par le temps de travail de tel ou tel individu mais par le temps de travail type, moyen qui correspond à la technique normale, ordinaire de production de cette marchandise dans une société donnée (qui tend à devenir une seule société avec la mondialisation) à une époque donnée.

Est-ce que la valeur est constante dans le temps. A-t-elle plutôt tendance à augmenter ou à diminuer?

Les choses ne font généralement que perdre de la valeur dans le temps du fait des progrès de productivité (mais on discutera ça de manière approfondie avec la plus-value relative et la plus-value extra).

Pas le temps consacré en fait, concrètement à la production de telle marchandise mais le temps de travail nécessaire dans des conditions moyennes ou le temps de travail nécessaire socialement. Cette valeur varie dans l’histoire, en général en diminuant. Le même temps de travail (moyen) fournit toujours la même valeur. Mais si son efficacité augmente, on produit plus de biens dans le même temps, donc la valeur de chacun des biens a diminué.

Travail passé et présent dans l’automobile, en valeur

Avec la notion de valeur, nous pouvons reprendre en chiffres le travail passé et présent dans l’automobile. Je suppose plus bas que la valeur du produit d’une heure de travail correspond à 40 euros (dernière colonne). Je prends l’exemple d’une usine qui fabrique pendant dix ans (2e colonne), par an, 300 000 voitures (3e colonne) à 12 000 euros.

Pour donner une petite idée de ce que ça pourrait représenter, je propose une estimation chiffrée du travail présent incorporé dans ces trois millions de voitures et de tout ce qui, dans ces mêmes voitures, est du travail passé. Tous les chiffres sont en valeur exprimée en heures de temps moyen socialement nécessaire qui est aussi, pour simplifier, le temps consacré dans cette usine. Les chiffres illustrent le principe, ils ne correspondent pas nécessairement aux proportions d’aujourd’hui. Il serait intéressant que des économistes plus professionnels que moi critiquent et améliorent ce travail.


usine
10 ans
usine
1 ans
1 auto ouvrier
1 an
ouvrier
1 h
années 10 1
1
autos 3 000 000 300 000 1

valeur (heures) 900 000 000 90 000 000 300
1
prix en euros

12 000 € 80 000 € 40 €
Travail présent 400 000 000 40 000 000 133

taux d'exploitation



100 %
temps de travail (heures)


2 000
travailleurs
20 000
1
valeur (heures) de la force de travail
20 000 000
1 000
salaire (coût) en euros


40 000 € 20 €
Travail passé 500 000 000 50 000 000 167

Agriculture et alimentation 24 000 000
8

Combustibles, pétrole, gaz, électricité, eau 25 000 000
8

Minerais, métaux ferreux 40 000 000
13

Minerais, métaux non ferreux 7 000 000
2

Construction navale et aéronautique 3 000 000
1

Bâtiment, génie civil 30 000 000
10

Matériaux de construction 6 000 000
2

Verre 8 000 000
3

Chimie 20 000 000
7

Caoutchouc, plastique 40 000 000
13

Fonderie 100 000 000
33

Mécanique 45 000 000
15

Matériel électrique et électronique 36 000 000
12

Automobile 40 000 000
13

Textile, cuir 16 000 000
5

Bois, papier 10 000 000
3

Réparation automobile 4 000 000
1

Transport, poste, télécommunications 46 000 000
15

(Travail simple, travail complexe

On peut considérer le travail complexe comme du travail simple multiplié par un certain facteur. On peut donc ramener toute quantité de travail complexe à une certaine quantité de travail simple. « Il s’ensuit que, dans l’analyse de la valeur, on doit traiter chaque variété de force de travail comme une force de travail simple ».)

Retour en haut de la page