Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

2.5. La lutte de classe des exploités contre leurs exploiteurs. Les révoltes d’esclaves. La fin du régime de l’esclavage.

L’histoire des sociétés fondées sur l’esclavage dans l’Orient ancien, en Grèce et à Rome montre qu’avec le développement de l’économie esclavagiste la lutte de classe des masses asservies contre leurs oppresseurs s’intensifiait. Les révoltes d’esclaves se combinaient avec la lutte des petits paysans exploités contre la couche privilégiée des grands propriétaires d’esclaves et de terres.

La contradiction entre les petits producteurs et les grands propriétaires fonciers donna naissance dès le début du développement de la société esclavagiste, parmi les hommes libres, à un mouvement démocratique qui se proposait d’annuler les dettes, de procéder au partage des terres, de retirer ses p. 44privilèges à l’aristocratie foncière, de donner le pouvoir au peuple, au « démos ».

Parmi les nombreuses révoltes d’esclaves dont l’Empire romain fut le théâtre, la plus importante est celle que dirigea Spartacus (74-71 avant notre ère), au nom duquel se rattache l’épisode le plus glorieux de la lutte des esclaves contre leurs maîtres.

Au cours des siècles, les soulèvements d’esclaves furent fréquents ; les paysans ruinés se joignaient à eux. Les plus importants éclatèrent aux 2e et 1er siècles avant notre ère et du 3e au 5e siècle de notre ère. Les propriétaires d’esclaves réprimèrent ces révoltes avec la dernière cruauté.

Les soulèvements des masses exploitées, et surtout des esclaves, minèrent la puissance de Rome. Ces poussées internes étaient de plus en plus souvent accompagnées de poussées externes. Les habitants des pays voisins emmenés en esclavage se soulevaient dans les champs d’Italie tandis que leurs compatriotes restés en liberté attaquaient et forçaient les frontières de l’Empire, renversaient la domination romaine. Toutes ces circonstances hâtèrent la fin du régime esclavagiste à Rome.

C’est dans l’Empire romain que le mode de production fondé sur l’esclavage atteignit son apogée. La chute de l’Empire romain marqua aussi la fin du régime de l’esclavage dans son ensemble.

À ce régime succéda la féodalité.

Date: 2010-2014