Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

3.5. Le développement des forces productives de la société féodale.

Les forces productives atteignirent à l’époque féodale un niveau plus élevé qu’à l’époque de l’esclavage.

La technique agricole se perfectionna. L’emploi de la charrue en fer et d’autres instruments en fer se généralisa. De nouvelles cultures furent introduites, la viticulture, l’industrie vinicole, les cultures maraîchères connurent un essor remarquable. L’élevage progressa, surtout celui du cheval, en raison des besoins militaires des féodaux ; la fabrication du beurre se développa. Dans certaines régions, l’élevage du mouton prit une grande extension. On agrandit et on améliora les prairies et les pâturages.

Les outils des artisans et le traitement des matières premières se perfectionnèrent. Les anciens métiers commencèrent à se spécialiser. C’est ainsi que du métier du forgeron, qui produisait d’abord tous les articles de métal, se détachèrent l’armurerie, la clouterie, la coutellerie, la serrurerie ; de la peausserie, la cordonnerie et la bourrellerie. Aux 16e et 17e siècles, le rouet se répandit en Europe. Le métier à étirer fut inventé en 1600.

L’amélioration des procédés de la fonte et du traitement du fer joua un rôle décisif dans le perfectionnement des instruments de travail. Au début, on produisait le fer par des méthodes p. 60tout à fait primitives. Au 14e siècle, on commença à utiliser la roue hydraulique, pour actionner les soufflets de forge et les gros marteaux destinés à concasser le minerai. Un meilleur tirage dans les fours permit d’obtenir, au lieu d’une masse malléable, une masse en fusion : la fonte. Avec l’emploi de la poudre à des fins militaires et l’apparition de l’artillerie (14e siècle), il fallut de grosses quantités de métal pour fabriquer les boulets ; à partir du début du 15e siècle, on prit l’habitude de les couler en fonte. La confection des outils agricoles et d’autres instruments demandait aussi toujours plus de métal. Les premiers hauts fourneaux firent leur apparition dans la première moitié du 15e siècle. L’invention de la boussole contribua aux progrès de la navigation. L’invention et la diffusion de l’imprimerie eurent une importance considérable.

La Chine, où les forces productives et la civilisation connurent déjà du 6e au 11e siècle un développement remarquable, devança l’Europe sur bien des points. C’est aux Chinois que l’on doit l’invention de la boussole, de la poudre, du papier et de l’imprimerie sous sa forme la plus élémentaire.

Le développement des forces productives de la société se heurtait de plus en plus au cadre trop étroit des rapports de production féodaux. La paysannerie, courbée sous le joug de l’exploitation féodale, était incapable de produire davantage de denrées agricoles. Le rendement du travail du paysan asservi était extrêmement bas. Dans les villes, l’augmentation de la productivité du travail artisanal se heurtait aux statuts et aux règlements corporatifs. La lenteur des progrès de la production, la routine, l’empire de la tradition, caractérisaient le régime féodal.

Les forces productives qui s’étaient développées dans la société féodale réclamaient de nouveaux rapports de production.

Date: 2010-2014