Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Résumé du chapitre 5

  1. La coopération capitaliste simple est une forme de production fondée sur l’exploitation par le capitaliste isolé d’un nombre plus ou moins important d’ouvriers salariés occupés simultanément à un travail identique. Elle permettait d’économiser les moyens de production, créait une nouvelle force sociale productive du travail, diminuait la dépense de travail par unité de produit fabriqué. Les résultats de l’augmentation de la force productive du travail social étaient accaparés gratuitement par les capitalistes.

  2. La manufacture est la grande production capitaliste, fondée sur la technique manuelle et la division du travail entre ouvriers salariés. La division manufacturière du travail augmentait sensiblement la productivité du travail et mutilait du même coup l’ouvrier salarié, qu’elle vouait à un développement extrêmement unilatéral. La manufacture a créé les conditions nécessaires au passage à la grande industrie mécanique.

  3. Le développement de la production marchande aboutit à la différenciation de la paysannerie. Les couches supérieures peu nombreuses de la campagne rejoignent les rangs de la bourgeoisie ; une partie importante des paysans rejoint les rangs du prolétariat urbain et rural ; la masse des paysans pauvres augmente ; la vaste couche intermédiaire de la paysannerie moyenne se ruine. La différenciation de la paysannerie sape les fondements du système des redevances en travail. Les propriétaires fonciers passent de plus en plus de l’exploitation par corvées à l’exploitation capitaliste.

  4. C’est le développement du capitalisme lui-même qui crée le marché intérieur. L’extension du marché intérieur signifiait une demande croissante de moyens de production et de moyens de subsistance. La manufacture fondée sur une technique arriérée et sur le travail manuel était incapable de satisfaire la demande de marchandises industrielles que présentait le marché en extension. La nécessité s’affirme de passer à l’industrie mécanique.

Date: 2010-2014