Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Résumé du chapitre 6

  1. Le passage de la manufacture à la grande industrie mécanique a constitué la révolution industrielle. Particulièrement importante pour le passage à l’industrie mécanique furent l’invention de la machine à vapeur, l’amélioration des procédés de fabrication du métal et la création de machines produisant des machines, La machine a conquis, les unes après les autres, les branches de la production.

  2. Avec le développement du capitalisme s’opère le processus d’industrialisation capitaliste des pays les plus importants de p. 116l’Europe et de l’Amérique. L’industrialisation capitaliste commence généralement par le développement de l’industrie légère. Le pillage des colonies et des pays vaincus et l’obtention d’emprunts asservissants jouent un grand rôle dans l’industrialisation des pays capitalistes. Celle-ci est fondée sur l’exploitation du travail salarié et elle accentue la ruine des grandes masses de la paysannerie et de l’artisanat. Elle conduit à de nouveaux progrès de la division sociale du travail, achève la séparation de l’industrie et de l’agriculture, aggrave l’opposition entre la ville et la campagne.

  3. La fabrique capitaliste est une grande entreprise fondée sur l’exploitation des ouvriers salariés et qui fait usage d’un système de machines pour la production des marchandises. L’administration de la fabrique capitaliste revêt un caractère despotique. Dans la société capitaliste l’emploi des machines augmente le fardeau du travail salarié, renforce l’exploitation de l’ouvrier, entraîne à l’usine des femmes et des enfants qui touchent un salaire de misère. Le machinisme capitaliste achève la séparation du travail intellectuel et du travail manuel et aggrave leur opposition.

  4. Le développement de la grande industrie mécanique contribue à l’agrandissement des villes, à l’accroissement de la population urbaine aux dépens de la population rurale, à la formation de la classe des ouvriers salariés — le prolétariat —, à l’augmentation de ses effectifs. L’emploi des machines dans l’agriculture est un avantage de la grande production, il entraîne l’élévation de la productivité du travail et accélère le processus de différenciation de la paysannerie. En régime capitaliste, l’agriculture retarde de plus en plus sur l’industrie, ce qui aggrave l’opposition de la ville et de la campagne.

  5. La grande industrie mécanique joue dans l’histoire un rôle progressif, elle mène à l’accroissement de la productivité du travail et à la socialisation du travail par le capital. Les limites de l’emploi capitaliste des machines sont déterminées par le fait que les capitalistes n’introduisent la machine que lorsque son prix est inférieur à la masse des salaires des ouvriers qu’elle élimine.

Date: 2010-2014