Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

7.1. La base des rapports de production en régime capitaliste.

p. 117Avec le passage de la manufacture à la grande industrie mécanique, le mode de production capitaliste est devenu prédominant. Dans l’industrie, les ateliers artisanaux et les manufactures fondés sur le travail manuel, font place aux fabriques et aux usines dans lesquelles le travail s’effectue à l’aide de machines complexes. Dans l’agriculture, de grandes exploitations capitalistes apparaissent, qui introduisent la technique agronomique relativement perfectionnée et les machines agricoles. Une nouvelle technique est née, de nouvelles forces productives se sont formées, des rapports de production nouveaux, capitalistes, ont prévalu. L’étude des rapports de production de la société capitaliste dans leur naissance, leur développement et leur déclin fait l’objet principal du Capital de Marx.

La propriété capitaliste des moyens de production forme la base des rapports de production dans la société bourgeoise. La propriété capitaliste des moyens de production est la propriété privée des capitalistes, qui n’est pas le fruit du travail et qui est utilisée aux fins d’exploitation des ouvriers salariés. D’après la définition classique de Marx,

le mode de production capitaliste …consiste en ceci que les conditions matérielles de production sont attribuées aux non-travailleurs sous forme de propriété capitaliste et de propriété foncière, tandis que la masse ne possède que les conditions personnelles de production : la force de travail.

K. Marx et F. Engels, Critique des programmes de Gotha et d’Erfurt, p. 25-26, Éditions sociales, Paris, 1950.

La production capitaliste est fondée sur le travail salarié. Les ouvriers salariés sont libérés des liens du servage. Mais ils sont privés des moyens de production et, sous peine de mourir de faim, ils sont obligés de vendre leur force de travail aux p. 118capitalistes. L’exploitation du prolétariat par la bourgeoisie constitue le principal trait caractéristique du capitalisme, et le rapport entre bourgeoisie et prolétariat est le rapport de classe fondamental du régime capitaliste.

Les pays où règne le mode de production capitaliste conservent, à côté des formes capitalistes, des survivances plus ou moins importantes des formes précapitalistes d’économie. Le « capitalisme à l’état pur » n’existe dans aucun pays. Outre la propriété capitaliste, il y a dans les pays bourgeois la grande propriété foncière, de même que la petite propriété privée des simples producteurs — paysans et artisans — qui vivent de leur travail. La petite production joue en régime capitaliste un rôle subalterne. La masse des petits producteurs des villes et des campagnes est exploitée par les capitalistes et les propriétaires fonciers, possesseurs des fabriques et des usines, des banques, des entreprises commerciales et de la terre.

Le mode de production capitaliste dans son développement comprend deux phases : prémonopoliste et monopoliste. Les lois économiques générales du capitalisme agissent à ces deux phases de son développement. Mais le capitalisme monopoliste se distingue par toute une série de particularités essentielles, dont nous parlerons plus loin.

Passons à l’examen de la nature de l’exploitation capitaliste.

Date: 2010-2014