Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

9.1. La production et la reproduction.

p. 149Pour vivre et se développer, la société doit produire des biens matériels. Elle ne peut en arrêter la production, comme elle ne peut s’arrêter de consommer.

De jour en jour, d’une année à l’autre, les hommes consomment du pain, de la viande et d’autres aliments, usent vêtements et chaussures, mais en même temps des quantités nouvelles de pain, de viande, de vêtements, de chaussures et d’autres produits sont fabriquées par le travail de l’homme. Le charbon est brûlé dans les poêles et les chaufferies, mais en même temps de nouvelles quantités de charbon sont extraites des entrailles de la terre. Les machines s’usent peu à peu, les locomotives vieillissent tôt ou tard, mais dans les entreprises on fabrique de nouvelles machines-outils, de nouvelles locomotives. Quelle que soit la structure des rapports sociaux, le processus de production doit constamment se renouveler.

Ce renouvellement incessant, cette répétition ininterrompue du processus de production porte le nom de reproduction.

Considéré dans son contexte permanent et dans le cours incessant de son renouvellement, tout procès de production social est donc en même temps procès de reproduction.

K. Marx, Le Capital, Livre I, p. 635.

Les conditions de la production sont aussi celles de la reproduction. Si la production revêt la forme capitaliste, la reproduction revêt la même forme.

Le processus de reproduction consiste non seulement en ce que les hommes fabriquent des quantités toujours nouvelles de produits pour remplacer et au-delà les produits consommés, p. 150mais aussi en ce que, dans la société, les rapports de production correspondants se renouvellent sans cesse.

Il faut distinguer deux types de reproduction : la reproduction simple et la reproduction élargie.

La reproduction simple est la répétition du processus de production dans ses proportions précédentes, les produits nouvellement fabriqués ne faisant que compenser la dépense des moyens de production et des objets de consommation individuelle.

La reproduction élargie est la répétition du processus de production dans des proportions plus étendues, la société ne se bornant pas à compenser les biens matériels consommés, mais produisant, en plus, un supplément de moyens de production et d’objets de consommation.

Avant l’apparition du capitalisme, les forces productives se développaient avec beaucoup de lenteur. Le volume de la production sociale ne s’est guère modifié d’une année à l’autre, d’une décennie à l’autre. Avec le capitalisme, l’état ancien d’immobilisme relatif et de stagnation de la production sociale a fait place à un développement beaucoup plus rapide des forces productives. La reproduction élargie, interrompue par des crises économiques, au cours desquelles il y a une baisse de la production, est caractéristique du mode de production capitaliste.

Date: 2010-2014