Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Résumé du chapitre 10

  1. Tout capital industriel individuel accomplit un cycle ininterrompu, qui comporte trois stades. À ces trois stades correspondent trois formes du capital industriel — capital-argent, capital productif et capital-marchandise — qui diffèrent par leurs fonctions.

  2. Le cycle du capital, pris non comme un acte isolé, mais comme un processus qui se renouvelle périodiquement, est appelé rotation du capital. Le temps de rotation du capital représente la somme du temps de production et du temps de circulation. La période de travail est la partie la plus importante du temps de production.

  3. Tout capital productif se décompose en deux parties qui diffèrent par le caractère de leur rotation : le capital fixe et le capital circulant. Le capital fixe est la partie du capital productif dont la valeur est transférée à la marchandise non pas d’un seul coup, mais par fractions pendant une série de périodes de production. Le capital circulant est la partie du capital productif dont la valeur durant une seule période de production retourne entièrement au capitaliste après la vente de cette marchandise.

  4. L’accélération de la rotation du capital permet aux capitalistes, avec le même capital, d’accomplir dans l’année un plus grand nombre de rotations et d’embaucher, par conséquent, un plus grand nombre d’ouvriers qui produiront une masse plus importante de plus-value. Les capitalistes s’efforcent d’accélérer la rotation du capital en améliorant leur outillage et, surtout, en renforçant l’exploitation des ouvriers, en allongeant la journée de travail et en intensifiant le travail.

Date: 2010-2014