Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Résumé du chapitre 12

  1. Le capital commercial sert à la circulation du capital industriel. Le profit commercial est une partie de la plus-value, que l’industriel cède au commerçant.

  2. L’exploitation par le capital commercial de ses travailleurs salariés lui permet de s’approprier une partie de la plus-value créée dans la production. Le capital commercial exploite les petits producteurs de marchandises par un échange sans équivalence. Les ouvriers et les autres couches de travailleurs sont exploités par le capital commercial en tant qu’acheteurs d’objets de consommation.

  3. Les dépenses liées au service de la sphère de la circulation constituent les frais de circulation. Les frais de circulation se divisent en frais de circulation proprement dits qui se rattachent directement au service de l’achat et de ta vente des marchandises, et en frais occasionnés par la continuation du processus de production dans la sphère de la circulation. Le développement du commerce capitaliste entraîne l’accroissement des dépenses improductives dans la sphère de la circulation.

    Le commerce extérieur est déterminé par la division internationale du travail. En régime capitaliste il est l’un des moyens d’asservissement économique des pays moins développés au point de vue industriel par les puissances capitalistes industrielles plus développées.

Date: 2010-2014