Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

16.2. Les conditions de la réalisation dans la reproduction capitaliste simple.

Examinons tout d’abord les conditions nécessaires à la réalisation du produit social dans la reproduction capitaliste simple, lorsque toute la plus-value va à la consommation individuelle des capitalistes. Ces conditions peuvent être illustrées par l’exemple suivant.

Admettons que dans la section I, c’est-à-dire dans la production des moyens de production, la valeur du capital constant, exprimée, par exemple, en millions de livres sterling, soit égale à 4 000 unités, celle du capital variable à 1 000, celle de la plus-value à 1 000. Admettons que dans la section II, c’est-à-dire dans la production des objets de consommation, la valeur du capital constant soit égale à 2 000 unités, celle du capital variable à 500, la plus-value à 500. Dans cette hypothèse le produit social annuel comportera les éléments suivants :

I. 4 000 c + 1 000 v + 1 000 p = 6 000.
II. 2 000 c + 500 v + 500 p = 3 000.

La valeur du produit total confectionné dans la section I et existant sous la forme de machines, matières premières, matériaux, etc., est donc de 6 000 unités. Pour que le processus de production puisse se renouveler, une partie de ce produit, égale à 4 000 unités, doit être vendue à des entreprises de cette même section I pour le renouvellement du capital constant. Le reste du produit de la section I, qui représente la valeur reproduite du capital variable (1 000 unités) et la plus-value nouvellement produite (1 000 unités) et qui existe sous la forme de moyens de production, est vendue à des entreprises de la section II en échange des objets de consommation qui servent à la consommation personnelle des ouvriers et des capitalistes de la section I. De leur côté, les capitalistes de la section II ont besoin de moyens de production pour une somme de 2 000 unités afin de renouveler leur capital constant.

La valeur du produit total confectionné dans la section II et existant sous la forme d’objets de consommation (pain, viande, vêtements, chaussures, etc., ainsi que les objets de luxe) s’élève à 3 000 unités. Une partie des objets de consommation produits dans la section II, soit 2 000 unités, est échangée contre les salaires et la plus-value de la section I ; ainsi s’effectue la compensation du capital constant de la section II Le reste du produit de la section II qui comprend la valeur reproduite du capital variable (500 unités) et la plus-value nouvellement produite (500 unités) est réalisé à l’intérieur même de la section II et sert à la consommation personnelle des ouvriers et des capitalistes de cette section.

Par conséquent, dans les conditions de la reproduction simple l’échange entre les deux sections comporte : 1o le capital variable et la plus-value de la section I, qui doivent être échangés contre les objets de consommation produits dans la section II et 2o le capital constant de la section II, qui doit être échangé contre les moyens de production produits dans la section I. La condition de la réalisation, dans la reproduction capitaliste simple, est l’égalité suivante : le capital variable et la plus-value de la section I doivent égaler le capital constant de la section II, c’est-à-dire I (v + p) = II c.

Cette condition de la reproduction simple peut être exprimée encore comme suit. Toute la masse de marchandises, produites pendant un an dans la section I — par les entreprises fabriquant les moyens de production — doit être égale en valeur à la masse de moyens de production consommée en l’espace d’un an dans les entreprises des deux sections. Toute la masse de marchandises produites en l’espace d’un an dans la section II — par les entreprises fabriquant les objets de consommation — doit être égale en valeur à la somme des revenus des ouvriers et des capitalistes des deux sections.

Date: 2010-2014