Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Résumé du chapitre 18

  1. L’impérialisme, ou capitalisme monopoliste, est le stade suprême et ultime du développement du mode de production capitaliste. Le passage du capitalisme prémonopoliste au capitalisme monopoliste s’est opéré au cours du dernier tiers du 19e siècle. L’impérialisme s’est définitivement constitué au début du 20e siècle.

  2. Les principaux indices économiques de l’impérialisme sont : 1o la concentration de la production et du capital, parvenue à un degré de développement si élevé qu’elle engendre les monopoles dont le rôle est décisif dans la vie économique ; 2o la fusion du capital bancaire et du capital industriel et la formation, sur cette base, du capital financier, de l’oligarchie financière ; 3o l’exportation des capitaux, qui, contrairement à l’exportation des marchandises, prend une importance particulière ; 4o la formation d’unions monopolistes internationales de capitalistes qui se partagent le monde ; 5o l’achèvement du partage territorial du globe par les plus grandes puissances impérialistes. L’achèvement du partage territorial du monde aboutit à la lutte pour un nouveau partage, lutte qui engendre infailliblement des guerres impérialistes à l’échelle mondiale.

  3. La loi économique fondamentale du capitalisme monopoliste consiste à assurer le profit capitaliste maximum par l’exploitation, la ruine et l’appauvrissement de la majeure partie de la population d’un pays donné ; par l’asservissement et le pillage systématique des peuples des autres pays, notamment des pays retardataires ; enfin, par les guerres et la militarisation de l’économie nationale.

Date: 2010-2014