Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

28.3. La propriété personnelle en régime socialiste.

La propriété sociale s’étend, en régime socialiste, aux moyens de production et à la production elle-même. Une partie de celle-ci est utilisée par la suite comme moyens de production et reste propriété sociale. L’autre partie, qui se compose de biens de consommation, est répartie entre les producteurs selon la quantité et la qualité du travail fourni par chacun d’eux, et devient leur propriété personnelle.

Dans le Manifeste du Parti communiste, Marx et Engels ont souligné que le communisme n’enlève à personne la possibilité de s’attribuer personnellement une partie du produit du travail social. Le communisme n’abolit que le caractère sordide, inhérent au capitalisme, d’une appropriation en vertu de laquelle l’ouvrier ne vit que pour accroître le capital, et qu’autant que l’exigent les intérêts de la classe dominante. Définissant les bases de la future société socialiste, Engels a écrit dans l’Anti-Dühring qu’alors

la propriété sociale s’étend à la terre et aux autres moyens de production, et la propriété individuelle aux produits, donc aux objets de consommation. (F. Engels, Anti-Dühring, p. 162.)

Le mode de production capitaliste aboli, les lois économiques du capitalisme qui limitaient la propriété personnelle, la consommation personnelle des masses au minimum vital nécessaire pour entretenir et reproduire la force de travail, cessent de jouer. Loin d’abolir la propriété personnelle des objets de consommation, le socialisme crée la seule garantie durable d’une satisfaction toujours plus complète des besoins personnels de tous les membres de la société.

Le droit des travailleurs de la société socialiste à la propriété personnelle s’étend aux revenus et à l’épargne provenant de leur travail, à leur maison d’habitation et à l’économie domestique, aux objets de ménage et d’usage quotidien, aux objets de consommation et de commodité personnelle.

La propriété du foyer kolkhozien est une forme particulière de la propriété personnelle en régime socialiste. Chaque foyer kolkhozien, conformément aux Statuts de l’artel agricole, possède en propre une exploitation auxiliaire sur un terrain attenant à l’habitation, une maison d’habitation, du bétail productif, de la volaille et du menu matériel agricole.

À l’époque du socialisme, la propriété personnelle ne peut provenir que du travail. Lorsque les rapports de production socialistes règnent sans partage, les objets qui sont propriété personnelle ne peuvent se transformer en capital, c’est-à-dire devenir un instrument d’exploitation. Le droit de propriété personnelle, de même que le droit d’héritage de la propriété personnelle, sont garantis par la Constitution de l’U.R.S.S.

La propriété personnelle, en régime socialiste, est indissolublement liée à la propriété sociale, qui en constitue la base. Avec l’accroissement de la propriété et de la richesse sociales, des quantités de produits toujours plus considérables viennent satisfaire les besoins personnels des travailleurs de la société socialiste. Le socialisme associe harmonieusement les intérêts individuels des membres de la société aux intérêts du peuple tout entier.

Date: 2010-2014