Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Résumé du chapitre 38

  1. Les finances de la société socialiste comprennent le budget d’État, les finances des entreprises socialistes, les assurances sociales d’État, les assurances d’État sur les biens et sur les personnes, les diverses formes de crédit.

  2. C’est avant tout par le budget d’État que s’opèrent la constitution et l’utilisation méthodiques du fonds centralisé des ressources monétaires destinées à satisfaire les besoins généraux de la société. Les recettes du budget sont fournies essentiellement par le revenu net de la société, qui sert avant tout à financer l’édification économique et culturelle.

  3. Dans la société socialiste, le crédit permet à l’État de mobiliser les ressources monétaires provisoirement disponibles et de les utiliser méthodiquement pour la satisfaction des besoins de l’économie nationale, contre remboursement ultérieur. L’intérêt est une redevance dont le taux est fixé par l’État, pour l’utilisation temporaire de l’argent emprunté. La source de l’intérêt est le revenu net des entreprises. Les opérations de crédit sont effectuées par les banques et les caisses d’épargne. Il existe en U.R.S.S. deux sortes de banques : la Banque d’État, qui est une banque d’émission, une banque de crédits à court terme et le centre de règlement des comptes du pays, et banques d’État spéciales d’investissements à long terme. Les banques assurent le contrôle financier de la production et de la circulation et concourent à renforcer te principe de la gestion équilibrée.

  4. S’appuyant sur la loi du développement harmonieux de l’économie nationale et sur la loi de la circulation monétaire, l’État socialiste planifie la circulation de la monnaie dans le pays. L’organisation planifiée de la circulation monétaire dans l’économie socialiste permet d’adapter la masse monétaire aux besoins en argent de la circulation des marchandises. Sur la base des progrès de la production, du développement du commerce et de la baisse des prix, l’État socialiste consolide la circulation monétaire et élève le pouvoir d’achat du rouble.

Date: 2010-2014