Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Résumé du chapitre 39

  1. La reproduction socialiste est une reproduction sans cesse élargie du produit social total, de la force de travail et des rapports de production socialistes. Les avantages de l’économie socialiste, son développement harmonieux et sans crises, déterminent son progrès ininterrompu et les rythmes rapides de la reproduction socialiste élargie.

  2. La richesse nationale comprend tous les biens matériels qui sont à la disposition de la société socialiste. Elle se compose des fonds de production (fixes et circulants) de l’économie nationale, des fonds de roulement, des réserves matérielles de l’État, des coopératives et des kolkhoz, des réserves des assurances, des fonds non productifs, des biens personnels de la population.

  3. En régime socialiste, le produit social revêt deux formes : une forme naturelle, matérielle, et une forme valeur. La production du produit social, en régime socialiste, se divise en production des moyens de production (section I) et production des biens de consommation (section II). Sous sa forme valeur, le produit social renferme la valeur des moyens de production consommés, la valeur nouvellement créée produite par le travail pour soi et la valeur nouvellement créée produite par le travail pour la société. La reproduction socialiste élargie suppose nécessairement une certaine corrélation (proportion) entre les différentes parties du produit social sous sa forme naturelle et sous sa forme valeur. La reproduction socialiste élargie se réalise sur la base de la loi économique de la croissance prioritaire, c’est-à-dire plus rapide, des moyens de production (et d’abord de l’industrie lourde) par rapport à la production des biens de consommation.

  4. En régime socialiste, la répartition du produit social assure l’extension ininterrompue de la production socialiste à la ville et à la campagne, la satisfaction des besoins matériels et culturels sans cesse croissants de la société socialiste, le renforcement de la puissance économique et de la capacité de défense du pays.

  5. L’accumulation socialiste est constituée par l’utilisation d’une partie du revenu net de la société, composée de moyens de production et de biens de consommation, pour étendre la production, constituer les réserves sociales et augmenter les fonds sociaux et culturels non productifs. Le socialisme ignore la contradiction antagonique, inhérente au capitalisme, entre la production et la consommation. Contrairement à la loi générale de l’accumulation capitaliste, en vertu de laquelle l’augmentation de la richesse des classes exploiteuses s’accompagne inévitablement de la paupérisation des masses laborieuses, la loi de l’accumulation socialiste fait que l’accroissement de la richesse nationale entraîne une élévation constante du niveau d’existence matérielle et culturelle de la population.

  6. En régime socialiste, la loi de population capitaliste a cessé de jouer. La loi de population socialiste se traduit par une augmentation incessante et rapide de la population, par l’utilisation rationnelle et complète, dans l’intérêt de toute la société, de sa partie qui est apte au travail.

Date: 2010-2014