Manuel d’économie politique de l’Académie des sciences de l’URSS
Dernière modification le   
Manuel : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Résumé du chapitre 41

  1. La révolution démocratique populaire dans les pays de l’Europe centrale et sud-orientale a, à sa première étape, accompli les tâches de la révolution démocratique bourgeoise. Le caractère anti-impérialiste de la révolution s’est traduit par le fait qu’elle a libéré du joug impérialiste les peuples de ces pays et, avec le soutien de l’Union soviétique et du camp socialiste tout entier, elle leur a assuré l’indépendance nationale. Le caractère antiféodal de la révolution s’est exprimé dans la large démocratisation du régime social et politique, dans l’abolition de la monarchie là où elle existait, dans la réalisation de transformations agraires révolutionnaires : les terres des grands propriétaires fonciers ont été confisquées et partagées entre les paysans qui n’avaient pas de terre ou en avaient très peu. Au fur et à mesure que les tâches antiféodales ont été accomplies, la révolution démocratique bourgeoise s’est transformée en révolution socialiste, ce qui s’est traduit par la nationalisation socialiste de la grande et de la moyenne industrie, des transports, des banques, du commerce extérieur, du commerce intérieur de gros. L’État de démocratie populaire s’est mis à exercer avec succès les fonctions de la dictature du prolétariat.

  2. Durant la période de transition du capitalisme au socialisme, il existe trois types économiques fondamentaux dans l’économie des pays de démocratie populaire : socialisme, petite production marchande et capitalisme, le rôle dirigeant appartenant au type d’économie socialiste. L’État de démocratie populaire, qui s’inspire des lois économiques objectives et s’appuie sur le secteur socialiste, édifie le socialisme en combattant les éléments capitalistes.

  3. L’industrialisation socialiste des pays européens de démocratie populaire est la condition décisive pour bâtir le socialisme et élever le bien-être du peuple. Grâce aux avantages des formes socialistes d’économie, à l’entraide et à la coopération au sein du camp socialiste, les pays de démocratie populaire avancent rapidement dans la voie du développement industriel en assurant le développement par priorité de l’industrie lourde.

  4. La transformation socialiste de l’agriculture est une condition nécessaire à la victoire du socialisme dans les pays européens de démocratie populaire. La transformation socialiste des exploitations paysannes s’opère, dans ces pays, par leur groupement graduel et volontaire en coopératives de production, la terre restant la propriété privée des paysans. La socialisation de toute la terre résultera du développement des formes supérieures des coopératives de production. L’essor de l’agriculture est obtenu par le développement continu des coopératives de production, par l’aide croissante venant de l’industrie socialiste ainsi que par la mise en œuvre des possibilités de développement que recèle encore l’exploitation paysanne individuelle.

  5. L’édification du socialisme dans les pays européens de démocratie populaire conduit à l’élévation constante du niveau de vie matérielle et culturelle des travailleurs. Dans ces pays, le chômage a disparu le salaire réel des ouvriers et employés, ainsi que les revenus réels des paysans augmentent.

Date: 2010-2014