Dominique Meeùs
Dernière modification le  
retour à la page principale de la philosophie

Jean Buridan, 1300-1358 (?)

Recteur de l’université de Paris en 1328 puis une deuxième fois en 1340. Il y est encore en 1358 et peut-être en 1366 après quoi il se perd dans la légende.

Prolongeant l’idée d’Ockham et reprenant une notion d’un commentateur grec d’Aristote, Jean Philopon, Buridan explique la continuité du mouvement d’un corps lancé par un impetus reçu du moteur, un élan qui dépend de la vitesse donnée par le moteur et de la quantité de matière du mobile. Cet élan est contré par la gravité et par la résistance de l’air. Si Dieu a donné un certain élan aux corps célestes, il n’y a pas de raison pour que leur mouvement s’arrête, il ne faut pas d’autre explication de ce qu’il continue.

On trouve déjà cette notion, mais seulement qualitativement, philosophiquement, chez Robert Kilwardby en 1271 et chez Olieu (1248-1298).

Retour en haut de la page