Bibliographie générale

WIKINDX Resources

Gould, Stephen Jay, L’éventail du vivant: Le mythe du progrès, trans. C. JeanmouginParis: Éditions du Seuil, 1997. 
Resource type: Book
ID no. (ISBN etc.): ISBN:2-02-028503-7
BibTeX citation key: Gould1997a
View all bibliographic details
Categories: Biologie, Philosophie, Sciences
Keywords: adaptation, darwinisme, évolution
Creators: Gould, Jeanmougin
Publisher: Éditions du Seuil (Paris)
Abstract
Gould discute de concepts statistiques comme la moyenne et le mode. (Il discute longuement la raréfaction du score de 400 à la batte en base-ball.) Il relève que les extrémités d’une courbe en cloche ne sont pas une bonne indication de la tendance générale et il conteste qu'il y ait dans l’évolution quelque chose comme une tendance à la complexité et au progrès. Il souligne en particulier que les bactéries sont la première forme de vie et qu’elles sont aujourd’hui encore la forme la plus massivement représentée et la plus vivace.
Il admet que les mutations peuvent se faire en tout sens, et que parfois la solution plus complexe peut présenter un avantage adaptatif. Il y a donc inévitablement apparition d’espèces plus complexes, marginalement. En ce sens la complexité est nécessaire, mais il n’était pas nécessaire qu’elle mène à l’homme.
  
wikindx 5.3.2 ©2018 | Total resources: 1310 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: Associação Brasileira de Normas Técnicas (ABNT) | Database queries: 46 | DB execution: 0.16454 secs | Script execution: 0.24095 secs